top of page
Search

Kahhori : une avancée cruciale dans les représentations autochtones chez Marvel



Dans un contexte où la représentation des peuples autochtones dans la culture populaire a trop longtemps été invisibilisée ou faussement représentée à travers des clichés, il n’est pas exagéré d’affirmer que l’arrivée de nouvelles représentations autochtones positives et valorisantes dans des franchises telles que Marvel sont considérées comme révolutionnaires pour le milieu autochtone.


La série animée What If…?, qui propose des versions divergentes d’histoires de l’univers cinématographique de Marvel, nous a récemment présenté un épisode racontant ce qui se passerait si le Tesseract tombait sur la Terre et atterrissait dans la Confédération souveraine des Haudenosaunee avant la colonisation de l’Amérique. L’épisode introduit et met en vedette Kahhori, une superhéroïne Kanien'kehá:ka (Mohawk). Cet épisode représente une avancée édifiante qui transforme la donne en termes de représentations autochtones dans la culture populaire.


La célébration et la fierté de nos langues et cultures

Un élément notable de cet épisode est tout d’abord qu’il est entièrement en langue Kanien'kéha, avec des performances exceptionnelles d’actrices et d’acteurs tels que Kawennáhere Devery Jacobs dans le rôle de Kahhori, Jeremy White dans le rôle d'Atahraks et Kiawentiio dans le rôle de Wáhta. Les studios Marvel ont travaillé en étroite collaboration durant quatre ans avec des membres de la nation Kanien'kehá:ka, dont des historien.ne.s et des expert.e.s en langue Kanien'kéha, sur le développement des différents aspects de cet épisode : les noms et les personnalités des personnages, les costumes, les chants, etc. Tout cela pour garantir une représentation précise et authentique, à travers une animation et un visuel époustouflants. Nous sommes à des années-lumière de films problématiques comme Pocahontas de Disney.


Voici le témoignage touchant qui m’a été partagé par Iakohahá:wis, une jeune femme originaire de la communauté Kanien'kehá:ka de Kahnawake, qui démontre un exemple d'impact positif que peuvent avoir ces projets :


« On vient d'écouter l'épisode et […] j'ai été vraiment émue. D'entendre le Kanien'kéha comme ça et d'entendre des voix familières d'ami.e.s qui font les personnages dans une série Marvel... wow! Je suis tellement contente pour mes enfants. On était vraiment fiers quand [Kahhori] a dit qu'elle est du Wolf Clan, comme nous! »


Surmonter les clichés et les préjugés

Même si la situation s’améliore, il existe encore malheureusement trop de méconnaissance et de préjugés sur les peuples autochtones. La nation Kanien'kehá:ka n’a d’ailleurs vraiment pas été épargnée, en particulier à cause de ce qu’on appelle La crise d’Oka (mais que plusieurs d’entre nous préfèrent appeler La résistance de Kahnesatake), qui a contribué à générer encore plus de préjugés et de racisme à leur égard. Aujourd’hui, des projets mettant en avant la richesse de leur culture et de leur langue, comme l’épisode de What If…? avec Kahhori en vedette, contribuent à les représenter de manière plus juste et positive. Cela a un effet boule de neige et contribue également à briser les préjugés et les clichés qui existent envers les peuples autochtones en général. De plus, je considère qu’il y a une fierté additionnelle au fait que la nation représentée dans une série télévisée de Marvel soit d’ici, une des 11 nations autochtones du territoire que l’on appelle le Québec.


Se repenser et se réimaginer

Ce qui est également marquant avec cet épisode est le changement radical dans le contenu narratif, justement grâce à la co-création de l’épisode avec des membres de la nation Kanien'kehá:ka. Les peuples autochtones se retrouvent bien souvent dans des récits à travers les points de vue de créateurs allochtones, que ce soit des récits dévastateurs ou d’événements traumatiques dans lesquels on est réduits en victimes, ou alors à travers des romantisations ou des clichés basés sur les préjugés que l’on est un groupe monolithique. Bien que l’épisode aborde la question du colonialisme et que je considère toujours essentiel de sensibiliser à ce sujet et ses impacts, j’ai ressenti un vent de fraîcheur grâce au storytelling qui s’est permis de repenser et de se réimaginer un monde dans lequel les peuples autochtones peuvent simplement vivre leur culture et être à leur plein potentiel. L’épisode ne s’appelle pas Kahhori remodèle le monde pour rien. D’ailleurs, l’histoire de cet épisode est inspirée de mythologies Kanien'kehá:ka, notamment le monde des cieux (Sky World). Le grand public ne réalise pas à quel point les peuples autochtones ont des mythologies aussi riches et importantes que celles d’autres peuples. On entend souvent parler des mythologies grecque, viking et égyptienne. Mais cet épisode de Marvel démontre que les peuples autochtones ont aussi des histoires de superhéros à raconter, qui existent depuis des millénaires.


En conclusion, l’épisode Kahhori remodèle le monde de la deuxième saison de la série télévisée What If…? de Marvel ouvre des portes vers des possibilités enthousiasmantes. J’ose espérer que les représentations autochtones dans l’univers cinématographique de Marvel continueront à se développer. Outre la série Echo qui sort prochainement et qui mettra également en vedette une superhéroïne autochtone, qui sait, peut-être aurons-nous un jour notre équivalent d’un film à la Wakanda mettant en vedette Kahhori, son peuple et le Sky World dans un live-action ? Je ne fais que rêver, mais c’est justement ce qui est inspirant pour le milieu autochtone avec ce type de projets : ils ravivent notre fierté et nous permettent de rêver. 😊

154 views0 comments

Recent Posts

See All

Comentarios


bottom of page